<tr bgcolor="#872B06"> <td>&nbsp;</td> <td height="25" bgcolor="#872B06" class="menu"><div align="left">La chorale</div></td> <td height="25" bgcolor="#872B06"><img src="http://www.afrikara.com/Images/ic_chorale.gif" width="29" height="15"></td> </tr>
ACCUEIL
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
   
 
abosolo.com
 
Colonie française du Tchad : Exfiltration autoritaire des six Français condamnés pour tentative d’enlèvement d’enfants


Les derniers commentaires
  Grand Medium Marabout Voyant Maitre Mindjai
  ( 13 Février 2017 20H37 )
Le Medium Voyant Mindjai réunit pour vous les meilleurs services de Médium et occultes, reconnus pour ses dons de voyance et de révélation, la qualité et le sérieux de son travail.
Le Medium Marabout Voyant Mindjai vous offre une voyance gratuite ou consultation gratuite pour vous dévoiler ce que aidera à trouver une solution pour tous vos problèmes de : Protection, Formules de Richesse, Retour d'Affection, Talismans, Sorcellerie, Magie, désenvoûtements, Travail Stable et Définitif, attraction de clientèle, Chance partout, Voyance, Permis de conduire, SE rendre invisible, Porte feuille magique, Bague magique , Devenir star, Gagner aux jeux de hasard, Parfum ou Savon qui donne le montant voulue par jours, BIC magique pour réussir a sont Examen, La Puissance sexuelle. Abandon de l’alcool, Prendre sont sperme après ou avant avoir enfanté pour se faire richesse, Miroir magique, Amulette contre Accident, Poudre amaigrissement, Contre Hémorroïde.
L'objectif principale du Medium Marabout Voyant Maître Mindjai , c'est de vous aider à résoudre l’énigme dans laquelle vous vous trouvez actuellement en visitant mon palais pour vous faire connaitre mes œuvres et vous apporter la solution a vos problème.je suis à votre disposition 24H/24H et 7J/7J voyance pas téléphone pour toute vos besoin

Email: maitre.likossi@gmail.com

Numéro: 0022 963 418 817
  Grand Medium Marabout Voyant Maitre Mindjai
  ( 13 Février 2017 20H36 )
Le Medium Voyant Mindjai réunit pour vous les meilleurs services de Médium et occultes, reconnus pour ses dons de voyance et de révélation, la qualité et le sérieux de son travail.
Le Medium Marabout Voyant Mindjai vous offre une voyance gratuite ou consultation gratuite pour vous dévoiler ce que aidera à trouver une solution pour tous vos problèmes de : Protection, Formules de Richesse, Retour d'Affection, Talismans, Sorcellerie, Magie, désenvoûtements, Travail Stable et Définitif, attraction de clientèle, Chance partout, Voyance, Permis de conduire, SE rendre invisible, Porte feuille magique, Bague magique , Devenir star, Gagner aux jeux de hasard, Parfum ou Savon qui donne le montant voulue par jours, BIC magique pour réussir a sont Examen, La Puissance sexuelle. Abandon de l’alcool, Prendre sont sperme après ou avant avoir enfanté pour se faire richesse, Miroir magique, Amulette contre Accident, Poudre amaigrissement, Contre Hémorroïde.
L'objectif principale du Medium Marabout Voyant Maître Mindjai , c'est de vous aider à résoudre l’énigme dans laquelle vous vous trouvez actuellement en visitant mon palais pour vous faire connaitre mes œuvres et vous apporter la solution a vos problème.je suis à votre disposition 24H/24H et 7J/7J voyance pas téléphone pour toute vos besoin

Email: maitre.likossi@gmail.com

Numéro: 0022 963 418 817
  Grand Medium Marabout Voyant Maitre Mindjai
  ( 13 Février 2017 20H32 )
Le Medium Voyant Mindjai réunit pour vous les meilleurs services de Médium et occultes, reconnus pour ses dons de voyance et de révélation, la qualité et le sérieux de son travail.
Le Medium Marabout Voyant Mindjai vous offre une voyance gratuite ou consultation gratuite pour vous dévoiler ce que aidera à trouver une solution pour tous vos problèmes de : Protection, Formules de Richesse, Retour d'Affection, Talismans, Sorcellerie, Magie, désenvoûtements, Travail Stable et Définitif, attraction de clientèle, Chance partout, Voyance, Permis de conduire, SE rendre invisible, Porte feuille magique, Bague magique , Devenir star, Gagner aux jeux de hasard, Parfum ou Savon qui donne le montant voulue par jours, BIC magique pour réussir a sont Examen, La Puissance sexuelle. Abandon de l’alcool, Prendre sont sperme après ou avant avoir enfanté pour se faire richesse, Miroir magique, Amulette contre Accident, Poudre amaigrissement, Contre Hémorroïde.
L'objectif principale du Medium Marabout Voyant Maître Mindjai , c'est de vous aider à résoudre l’énigme dans laquelle vous vous trouvez actuellement en visitant mon palais pour vous faire connaitre mes œuvres et vous apporter la solution a vos problème.je suis à votre disposition 24H/24H et 7J/7J voyance pas téléphone pour toute vos besoin

Email: maitre.likossi@gmail.com

Numéro: 0022 963 418 817
  SOLUTIONS A TOUS VOS PROBLEME DE VIE
  ( 03 Décembre 2016 20H52 )
SOLUTIONS A TOUS VOS PROBLEME DE VIE
Grand marabout vaudou sorcier de retour d'affection rapide et immédiat
Réalise pour vous des prières de sortilège d'amour, chance, prospérité, succès, réussite, maladie.
je tiens a te dire que je suis rigoureux dans mon travail et mes résultats sont concrets.Si vous êtes
prêt à changer votre vie.
je n'accepte de travailler qu'avec des clients sérieux et responsables.Mon pouvoir et mon savoir-faire
garantissent mes travaux Mettez-moi à l'épreuve.
Travail sérieux et garanti, 100% de réussite sur une date précise.
NB : La somme de nos argents se remboursera à la fin de nos travaux
que le client déclarera satisfaisant avant le paiement.
Laissez moi vous aider, vous qui avez des Problèmes, n’hésitez pas a
m'écrivant
Mail : marabout.hounsinou@gmail.com
Site web : ritueldaffection.centerblog.net
Site web : marabouthounsinou2718-com.over-blog.com
Site web : maitrehounsinou.blogspot.com
Tel /WhatsApp: : +229 62 07 95 24
  svdLNDxOzAmWzhvLPIp
  ( 04 Août 2016 00H43 )
Z5kZfb identifies a home defeat to Nottingham Forest. browse this
  0kQdMLKeRCU
  ( 21 Juillet 2016 16H32 )
That's an astute answer to a tricky queitson
  8LBnDXofKt
  ( 21 Juillet 2016 12H21 )
The answer of an exeprt. Good to hear from you.
  qQNbcskZTvRgwpuoooA
  ( 05 Juillet 2016 16H08 )
7C9CPY Really appreciate you sharing this blog article.Really looking forward to read more. Really Cool.
  IhiwmqBfzspj
  ( 06 Avril 2016 12H34 )
ObrUR2 Major thankies for the article post.Really thank you! Keep writing.
 
  ( 01 Avril 2016 19H23 )
Bonsoir
je m'appellé ghislaine un jour au retour du bureau mon mari a commencé par ramacé ses effets je lui ai demandé la cause il m'a dit qu'il a fini avec moi , je ne sait plus comment vivre avec nos deux enfants .J'ai une amie qui m' a parlé d'un marabout qui fait du miracle et j'ai appelé le marabout pour me le fais revenir je vous jure mon mari est revenu a la maison avec des pardons après avoir passé 2 semaines au dehors si vous avez un probleme je vous prit de le contactez sur ce mail maraboutkabirou@outlook.fr il est très très bon
Merci
  xVHdiTyyKkaZioHtvG
  ( 31 Mars 2016 11H59 )
1TA4LZ This unique blog is really awesome and also diverting. I have discovered many useful things out of it. I ad love to visit it every once in a while. Thanks a lot!
 
  ( 09 Mars 2016 20H22 )
témoignage du retour affectif de mon ex
Bonjour !
Je vis au canada et Cela fait 8 mois maintenant que ça n’allait plus bien avec mon mari car je souffrais d’une maladie qui m’empêchait d’évoluer dans la vie et cette maladie nous faisais dépenser , 7 ans de mariage avec mon mari, du jour au lendemain comme par envoûtement mon mari demande le divorce. Sur internet je passais du temps à faire mes recherches pour me distraire donc il est arrivé un jour j’ai fait la connaissance d’un Voyant. Grâce a ce Voyant mes frères et soeurs, Mon mari est revenu du jour au lendemain exactement comme par enchantement, mon mari n’a rien compris depuis jusqu’à ce jour, il existe vraiment des choses dans la vie que nous ne pouvons jamais comprendre si on a pas essayé, j’ai repris mon travail et tout est rentré dans l’ordre. Il est un Spécialiste du retour rapide de l’être aimé. Si vous voulez vous faire aimer ou si votre ami vous a quitté ce Voyant peux le faire revenir dans 3 jours . Il va courir derrière vous . amour durable, problème d’enfant , chance au jeux, fidélité , maladie inconnue, même les cas désespérés. Pas de fausses promesses , travail efficace et rapide.100% de réussite garanti. Ne restez pas dans l’angoisse, pas de problème sans solution. Il est réputé pour trouver une solution à tous vos problème qui vous empêchent de dormir, même les cas désespérés
Je me permets de vous laisser son mail :maraboutrabia1@yahoo.fr ou contacté le 0022997119990
  LoHvTrawwueVw
  ( 01 Mars 2016 10H21 )
YofxKh Thank you for your article post.Really thank you! Great.
  jyVztVWHaH
  ( 31 Décembre 2015 17H59 )
vsXCQ2
  drTQD7bHq
  ( 29 Novembre 2015 08H40 )
Thank you a lot for providing invididuals with an extremely marvellous opportunity to read articles and blog posts from this web site. It is often so lovely plus stuffed with fun for me and my office fellow workers to visit your web site particularly thrice in one week to study the new tips you have. And of course, we re actually fulfilled with all the extraordinary tips you serve. Some 1 facts in this post are in truth the best I have had.
 
  ( 17 Novembre 2015 12H30 )
pret et investissement

Bonjour Madame Monsieur

Je suis le représentant d'un GROUPE composé des opérateurs
économiques. Ce groupe intervient dans de diverses activités
telles que:
Accorde de prêts à toutes les personnes en difficultés financières
investir dans des projets bien consistants et rentables

Pour mesure de sécurité, de confiance et de transparence, Voici la
procédure a suivre
vous devez voyager vers notre base pour :
Une prise de contact avec un de nos représentants et notre consultant
financier (une réunion et -étude de votre projet)
Constater l'existence des fonds qui seront mise à votre disposition
Élaboration et signature du contrat chez le notaire
Enfin les formalités bancaires pour le transfert des fonds

Ce processus dure au plus 72 heures pour que tout soit fait
Si vous avez des questions, nous sommes là pour répondre
Merci pour la compréhension et de vite nous répondre

Email:sagbojules@gmail.com
  vdoICBVfojRDfdkHRiF
  ( 09 Novembre 2015 17H42 )
VPzZmn Thanks-a-mundo for the post.Really thank you! Cool.
  WxHjSHTLOFsbOp
  ( 16 Octobre 2015 20H05 )
2rFJSw wow, awesome post.Really looking forward to read more. Cool.
  DerfBPopktPFjaDpNl
  ( 27 Septembre 2015 19H33 )
h8AMCS The text in your content seem to be running off the screen in Opera.
  ?????????????
  ( 02 Juillet 2015 20H58 )
This post is invaluable. Where can I find out more?
  czPNxZqZttNM
  ( 29 Mai 2015 18H18 )
xi4J9m Thanks for another fantastic post. Where else could anyone get that type of info in such a perfect method of writing? I have a presentation subsequent week, and I'm on the look for such information.
  Offre de l'aide à des genres qui on besoin
  ( 08 Mai 2015 14H34 )
Je suis un particulier qui offre des prêts à l international. Disposant d'un capital qui servira à octroyer des prêts entre particuliers à court et long terme allant de 2000 à 500.000 à toutes personnes sérieuses étant dans le réelle besoins, le taux d'intérêt est de 3% sur toute la durée de remboursement. J'octroie des prêts dans tout les domaines ci après:
Achat d immeuble
Achat de voiture, moto
Grand projets bénéfiques
Mariage
Dette
Construction toit terrasse.
Je suis disponible à satisfaire mes clients en une durée maximale de 72 h voir 3 Jours suivant la réception de votre formulaire de demande.
Personne pas sérieux s'abstenir
Pour plus de renseignement, veuillez nous adresser un mail au: augustinelopez86@gmail.com
  Rb2wtOEF
  ( 19 Décembre 2014 09H05 )
f916jan6f19b1 290I learned more a new chgllenae on this fat loss issue. One particular issue is that good nutrition is very vital when dieting. A huge reduction in bad foods, sugary food items, fried foods, sweet foods, pork, and white colored flour products could be necessary. Holding wastes parasites, and harmful toxins may prevent ambitions for losing weight. While particular drugs momentarily solve the matter, the horrible side effects will not be worth it, and they never present more than a momentary solution. It is just a known fact that 95% of fad diets fail. Many thanks sharing your notions on this blog site. 122
  1
  ( 13 Juillet 2014 09H09 )
1
  1
  ( 13 Juillet 2014 09H09 )
1
  1
  ( 13 Juillet 2014 09H09 )
1
  1
  ( 13 Juillet 2014 09H09 )
1
  1
  ( 13 Juillet 2014 09H09 )
1
  1
  ( 13 Juillet 2014 09H08 )
1
  -1'
  ( 13 Juillet 2014 09H08 )
1
  1
  ( 13 Juillet 2014 09H08 )
1
  1
  ( 13 Juillet 2014 09H08 )
1
  1
  ( 13 Juillet 2014 09H08 )
1
  1
  ( 13 Juillet 2014 09H08 )
-1'
 
  ( 17 Décembre 2010 10H15 )
triste image que celle de la france ...je compati en tant que negre mais ne generalisé pas mes freres ,les blancs sont comme les jaunes ou les gris il y a des bons et des "cons" comme chez vous ,apres l'histoire fait qu'aujourd'hui ils sont (ou plutot etaient) les "chefs" du monde mais demain les chinois ,breziliens,indous seront les maitres du monde et viendront aussi piller les ressources de ce beau continent ...d ailleurs les chinois font plus d'argent que nos pauvres petit français deja tant conspué...je crois pas que dans le gouvernement chinois il n y ai des negres ....a bon entendeur !
 
  ( 01 Avril 2008 18H54 )
Hotep, mes frères et soeurs!

Ces gros BÂTARDS d' "Occidentaux" se croient une fois de plus tout permis! Tout ça à cause de traîtres comme les Sassou,Deby et consorts!
Mais ne vous en faites pas, le combat continue, il faut tout simplement que tous ceux qui veulent libérer AFRIKEMET(L'Afrique pour ceux qui ne savent pas) soient plus unis et plus conséquents dans leur combat et ne passent pas leur temps à seulement s'égosiller dans des débats de salons sur "l'Afrique du futur" -comme on en voit souvent et qui ne résolvent rien puisqu'après les discussions terminées tout le monde rentre à la maison et fait comme si de rien n'était- mais au contraire agissent au qoutidien pour que notre LIBERATION de l'emprise de l' "Occident" cannibale se concrétise enfin!

AFRIKEMET VAINCRA NOS ENNEMIS!
ANKH, UDJA, SENEHB!
  La France, les Ivoiriens et les élections
  ( 30 Mars 2008 11H17 )
La France, les ivoiriens et les élections

Si tout le monde s’accorde pour reconnaître que seule des élections libres et crédibles peuvent permettre à la Côte d’Ivoire de sortir de la crise, tout le monde sait également que la classe politique ivoirienne est à la fois versatile et inconsciente, c’est ce qui fait craindre déjà un syndrome kenyan avec son lot d’affrontements, de destructions, de meurtres et d’émeutes post électoraux.

Dans cette perspective, la France qui est le protagoniste principal de la crise ivoirienne à travers sa présence militaire, son soutien visible et invisible à la rébellion doit jouer franc jeu pour aider la Côte d’Ivoire à sortir de cette crise qui a affecté toute la sous région ouest africaine. Pour cela il faut se poser la question de savoir :
Qu’attend-t-on de la France en Côte d’Ivoire ?

Les ivoiriens attendent de la France qu’elle renonce à vouloir choisir à leur place celui qui doit diriger la Côte d’Ivoire. L’idée d’un chef d’état ivoirien gardien des intérêts français en Côte d’Ivoire est une idée ridicule, stupide, insensée, fondamentalement inacceptable au regard des souffrances du peuple ivoirien et plus que dépassée à l’heure de la mondialisation.

En observant l’Etat Français et ses représentants, les africains ont le sentiment que la France est un pays maudit, frappé d’une sorte de maladie congénitale, qui fait que du Général De Gaulle au petit Sarkozy, la France Soutien toujours les dictatures contre les peuples africains. Nous avons l’impression que la classe politique Française éprouve une sorte de jouissance et une tendresse passionnelle pour les Généraux de pacotille.

De Félix Malloum hier à Ndjamena, au sinistre Mobutu de Kinshasa, de Sassou Nguesso à Brazzaville, à Moussa Traoré de Bamako, d’Habyarimana à Kigali, à Eyadema et fils à Lomé, de Jean-Bedel Bokassa et autres Bozizé à Bangui sans parler des Houphouët, EL Hadj Omar Albert Bernard Bongo Odimba le mollah de Libreville, au roi de Yaoundé Paul Biya et autres capitaine Blaise Compaoré, l’assassin de Thomas Sankara, qui règne sur Ouagadougou et le Burkina Faso. C’est tout cela qui disqualifie la France à parler des droits de l’homme et de démocratie devant les africains et des ivoiriens en particulier.

Le rôle jouer par la France dans les élections présidentielles togolaises, est encore dans toutes les mémoires. Si radio France internationale s’amuse dans le cas de la Côte d’Ivoire de désigner un vainqueur alors que le décompte n’est pas terminé et si le président français s’amuse à envoyer un message de félicitation à un candidat ami de la France quand le résultat du scrutin n’est pas encore proclamé par la commission électorale.

La France créera toute seule les conditions d’un immense désastre post électoral. La Côte d’Ivoire n’est pas la France, encore moins une partie de la France, et cela doit être bien compris à Paris une bonne fois pour toute afin d’éviter un autre désastre en Afrique après la tragédie Rwandaise, dont la France était le complice.

C’est en voulant protéger une dictature clientéliste, un régime pourri, celui du général d’opérette Juvénal Habyarimana et non d’aider un peuple, que La France à poussé le Rwanda dans l’immense désastre que fut le génocide dont - elle s’en lave les mains aujourd’hui comme Ponce Pilate hier devant la condamnation de Jésus Christ. C’est cela qui fait de la France un problème en Côte d’Ivoire et non une solution.

Au Rwanda la France à soutenu, par cécité politique, le camp hutu d’Habyarimana en prétendant aujourd’hui qu’elle ignorait sa puissance mortifère et la haine féroce qui le séparait du camps tutsi. La France avait soutenu les fameux accords d’Arusha en sous-estimant l’isolement international dans lequel elle poussait son dictateur ami. En Côte d’Ivoire Les accords de Linas Marcoussis d’inspiration française, ont fait plus de mal que de bien à ce pays malade qu’est la Côte d’Ivoire.

Voilà pourquoi les ivoiriens ne veulent même plus entendre parler de Marcoussis qu’ils considèrent comme les accords de la combine et de la discorde. voilà des choses simples qui doivent donner à réfléchir aux énarques de l’Elysée et du quai d’Orsay qui pensaient mieux connaître La Côte d’ivoire que les ivoiriens.

La situation de monopole des entreprises françaises en Côte d’ivoire mérite d’être révisée au gré des intérêts de la Côte d’ivoire à l’heure de la libre compétitivité économique et industrielle. Le temps ou les entreprises françaises faisaient de gros bénéfices en Afrique sans verser le moindre impôt à nos malheureux pays est fini et bien fini, car c’est du vol et une spoliation indigne de la France.

En ce qui concerne les accords de coopération entre la France et la plupart des pays africains dont la Côte d’Ivoire. Nous pensons qu’il est temps de les réviser de fond en comble. Car ces accords ont pour buts : la vassalisation pure et simple de nos malheureux pays africains.

Au demeurant, nous considérons d’une manière générale que la souveraineté d’un pays ne doit s’accommoder d’aucune allégeance quelle Qu’elle soit, et que la coexistence des Etats a besoin, pour être durable et profitable à tous, doit être établie sur le respect et la considération réciproque et non sur des rapports entre tuteur et mineur. Elle doit être exempte de toute contrainte et laisser intacte, chez chacun, la capacité de choisir et de refuser.

Les africains en général et les ivoiriens en particulier souhaitent l’avènement d’une vraie coopération franco-africaine qui doit prendre à bras le corps la lutte contre la pauvreté, pour que nous puissions avoir chez nous aussi des routes praticables en toutes saisons, des hôpitaux pour nous soigner, des écoles pour éduquer et former notre jeunesse, bref, faire en sorte que des choses simples comme se loger, mettre son fils à l’école, trouver un travail et se nourrir convenablement, ne soient plus un rêve pour notre génération

Finalement, nous invitons la France et sa classe politique, à apprendre à se regarder autrement, rien n’est en effet plus urgent que la révolution des regards qui sont tournés vers l’Afrique mais aussi vers les français et la France, pour sortir la coopération franco-africaine des réseaux de barbouzes, des combines mafieuses et affairistes qui ne tiennent compte que des petits intérêts sordides et mesquins de la seule France qui croit être le centre du monde.

Nous avons dit au début de notre intervention que la classe politique ivoirienne est versatile. Observons ici les hommes et la nature des casseroles qu’ils traînent tous derrière eux pour comprendre ce qui sera leur avenir dans le nouveau destin de la Côte d’Ivoire post conflit.

Henri Konan Bedié :

La politique, est un domaine de la vie dans lequel la médiocrité et l’incompétence d’un acteur politique s’étalent au grand jour avant de l’enfoncer dans les abîmes de l’histoire tragique dont il est aussi le sujet. La plus grande erreur politique de M. Bédié a été de croire par manque d’humilité qu’il allait être comme M. Houphouët-Boigny, le président à vie de la Côte d’Ivoire. C’était un mirage, et une inconscience lamentable, la Côte d’Ivoire avait changé entre temps et M. Bédié ne le savait pas.

Le successeur d’ Houphouët-Boigny était-il l’homme de la situation ? n’a-t-il pas porté des habits plus grands que lui ? C’est l’homme qui a crée l’ivoirité en politique, ce concept débile qui a fait tant de mal au corps social de la Côte d’ivoire en détruisant le vivre ensemble et tout ce qui va avec.

C’est malheureusement sa gestion qui a conduit les ivoiriens au coup d’état de décembre 1999. Est ce que lui et son parti le PDCI-RDA, ont vraiment tiré les leçons du putsch de noël 1999, qui plongea le pays dans l’instabilité chronique ?

Pourquoi est-il aller manger et fêter dans son village de Daoukro sans régler un problème anodin comme le versement des primes des soldats ivoiriens de la MINURCA? Pourquoi est-il allé se réfugier à la résidence de l’ambassadeur de France à Cocody ? Pourquoi à l’annonce de sa destitution par le général Robert Guei, son parti le PDCI-RDA et ses clubs de soutien n’ont-ils pas bougé ? pourquoi son appel à la résistance face au coup d’état, est-il resté sans suite ?

Nous pensons que l’ancien président doit chercher en urgence à trouver des réponses sincères à toutes ces questions et il comprendra que les ivoiriens lui reprochent de s’être planqué dans une chancellerie étrangère, pour leur demander de s’offrir en holocauste pour lui.

sa propension à aller fêter ses milliards et son accession au pouvoir comme une coupe ou une médaille olympique, n’est pas du goût des ivoiriens. Beaucoup de ses compatriotes ne lui pardonneront pas d’avoir inoculer le virus de l’ivoirité dans la vie politique de la Côte d’Ivoire.

Les nombreux scandales financiers, qui tournent autour de lui et de ses proches. Des membres de sa famille avaient le monopole de l’importation de riz en Côte d’Ivoire, sous sa présidence, alors que le pays pouvait développer aisément la production de cette denrée sur place. Bref il est affairiste de nature et loin des ivoiriens. Il ne connaît pas le prix d’un litre d’huile, d’un Kg d’igname, de viande ou d’un régime de banane. Il n’a jamais payé de loyer, car il vivait soit dans sa propre maison ou dans des logements de fonction.

Depuis l’âge de vingt six ans jusqu’à ce jour M. Henri Konan Bédié, est un homme qui d’Ambassadeur, à la Fonction de Ministre en passant par la présidence de l’assemblée nationale jusqu’au sommet de l’Etat ivoirien, n’a fait que vivre dans les ors et les lambris de l’Etat.

Il faut qu’il retrouve un peu la réalité des quartiers pauvres et des campagnes ivoiriennes. Il doit apprendre aujourd’hui à payer de sa poche l’eau, l’électricité, le gardien, le cuisinier, le maître d’hôtel, le jardinier, les études des enfants, le loyer, la popote, l’essence pour la voiture etc. pour devenir simplement un ivoirien comme les autres, c’est à ce prix qu’il pourra gagner les cœurs de ses compatriotes.

Les ivoiriens n’oublieront pas son penchant pour les gros cigares, l’alcool. Les vins du bordelais et le champagne rosé en particulier. Sa manie de jouer au pourrissement en faisant traîner les problèmes avant de les résoudre, son manque de vision pour l’avenir commun et son incapacité à gérer la Côte d’Ivoire au bénéfice de tous les ivoiriens, sont à la base de l’immense clameur de joie, de délivrance et des fêtes populaires à travers le pays qui ont salué le Coup d’Etat du général Guei à la Veille de Noël 1999.

C’est ce qui explique aussi le ralliement de nombreux cadres membres du PDCI-RDA au putsch de noël 1999. son penchant affairiste et le fait que lui et ses proches figuraient dans plusieurs conseils d’administration d’entreprises, a provoquer un profond dégoût chez les ivoiriens, qui veulent avoir à la tête de leur pays un homme au dessus de tous soupçons .

C’est pourquoi , Mr Bédié et ses amis français doivent tirer en toute humilité les leçons de l’Histoire récente de la Côte d’Ivoire dont-ils furent tous des acteurs. Car Dans l’isoloir électoral, les ivoiriens se souviendront très bien de ce passé récent.

Feu le Général Robert Gueï :

la politique est un domaine de la vie ou le manque de vision se paie cash, Surnommé le père noël en treillis, le général Guei aurait pu sortir de la vie politique ivoirienne par le haut avec en plus la reconnaissance de tous les ivoiriens. Sa plus grande erreur fut la trahison de la parole donnée à tout un peuple.

Il avait promis aux ivoiriens de balayer la maison ivoire et de remettre le pouvoir à un président démocratiquement élut après un scrutin électoral propre, et accepté par tous. Mais la folie de la vis dans les ors et les lambris de la République s’était emparer de lui et le petit général d’opérette se sentait pousser des ailles bonapartistes dans sa conquête napoléonienne du pouvoir.

Le débat national sur la nouvelle constitution, le financement des élections, la mise en place d’une commission nationale indépendante pour l’organisation du scrutin. Les opérations mains propres, Le couvre feu, la sécurité dans la ville d’Abidjan et l’espérance d’un ordre juste en Côte d’Ivoire, était à porté de main. Mais les ambitions personnelles du Général ont coûté très chères à ce pays malade qu’est la Côte d’Ivoire.

En stoppant le dépouillement électoral, en mettant aux arrêts les membres de la commission nationale électorale dans la brutalité ainsi que toute la bastonnade qui va avec et en s’autoproclamant président de la République d’un scrutin dont il était le perdant. Le général Gueï et son conseil national de salut public (CNSP), voulaient renvoyer les ivoiriens dans le fond des temps anciens.

Les émeutes et l’insurrection qui s’en suivirent, ont montré la soif de démocratie des ivoiriens et le refus de vivre sous une junte dans une transition militaire chaotique et sans fin comme ce fut le cas dans la Grèce des colonels de 1967 à 1974 ou dans le Portugal de Oliveira Salazar et de Marcello Caetano de 1932 à 1974.

Son nom est aujourd’hui lié au mensonge, au tripatouillage électoral et à la dissimulation dans la vie politique ivoirienne, il est perçu aujourd’hui encore comme un tricheur, un usurpateur, un magouilleur et surtout comme un homme qui n’avait aucun projet de société pour son pays.

Il a provoquer au grand jour un affrontement politique et moral, mais aussi une déchirure dans le corps de son pays malade par le coup d’Etat dont il assumait fièrement la paternité hier encore. Sa mort le 19 septembre 2002 à la veille du coup d’Etat n’a pas susciter la moindre indignation dans son pays.

Tous ceux qui veulent s’engager en politique dans nos pays fragiles d’Afrique, doivent méditer sur la fin tragique du général Gueï et faire le choix de la défaites dans l’élégance, de victoires partielles et de vérités parfois contraires qui consolident le vivre ensemble dans la raison et la solidarité fraternelle. François Mitterrand avait échoué deux fois avant d’arriver au pouvoir par les urnes. C’est en acceptant les règles du jeu démocratique qu’on s’inscrit durablement dans l’agenda politique de son pays en prenant rendez-vous avec le corps électoral pour le grand soir.

C’est cela qui conduira les candidats à obtenir la confiance de nos peuples africains dans leur quête d’une vie sociale et démocratique qui repose sur la sincérité de la parole donnée dans la vie publique, dans un projet global qui doit être pour l’essentiel, la construction du futur commun.

Le mensonge et la dissimulation, ne provoquent que le mépris des cœurs qu’on veut avoir avec soit. C’est la leçon que nous retenons des restes minables du Général Gueï, dont la télévision ivoirienne nous présenta le cadavre dans l’après midi du 19 septembre 2002.

Pr Laurent Koudou Gbagbo.

La politique, est un domaine de la vie qui ne pardonne pas la négligence, les rêves d’unité à tout prix et la naïveté de croire en la bonne foi des autres. Vouloir temporiser en politique, c’est souvent permettre aux forces centrifuges de s’organiser pour vous surprendre et vous faire payer votre attentisme.

Comme historien et politicien, c’est un homme d’une grande naïveté. Il a pensé que ses adversaires allaient attendre la fin de son mandat pour exprimer leur prétentions à la direction de la Côte d’Ivoire. Il a pensé aussi qu’il pouvait se débarrasser de la France sans coup férir.

Ce fut une erreur lamentable, impardonnable et une incohérence que les ivoiriens ont payé au prix fort. La constitution ivoirienne fait du président de la République le chef des armées. Or l’armée ivoirienne manquait de tout jusqu’au munition quand le pays a été attaqué nuitamment par les rebelles.

Cela prouve que Laurent Gbagbo et son Front Populaire Ivoirien (FPI), n’étaient visiblement pas prêt à gouverner la Côte d’Ivoire. Gouverner, c’est prévoir. Dormir sur ses deux oreilles en croyant que tout le monde sera dans les rangs en ordre de marche, c’est se leurrer. À ce niveau de responsabilité, on ne peut pas dire qu’on ne savait pas ou qu’on était pas au courant.

Le président Blaise Compaoré, du Burkina Faso, nous a dit qu’il a informé le président Gbagbo, de la présence sur le sol de son pays de militaires déserteurs de l’armée ivoirienne. Pourquoi rien à été fait pour les réintégrer, au point qu’il sont aujourd’hui les rebelles qui ont ensanglantés le pays ?

Laurent Gbagbo et son FPI doivent comprendre que gouverner, c’est d’abord et avant tout défendre l’intégrité de la nation, défendre son indépendance nationale. Nous constatons qu’il ne s’est pas préoccupé de cet aspect important de sa mission.

Être président, c’est animer la vie politique, économique et sociale de la nation et fédérer les énergies pour soutenir le progrès et la dignité des ivoiriens. L’image minable et pitoyable des ivoiriens incapables de s’entendre chez eux et obligés d’aller chez les autres pour régler leurs problèmes quotidien, c’est triste visiblement cette l’image de l’affaiblissement d’un pays et d’un peuple incapable et honteux, quémandant goulûment l’arbitrage des autres pour ses querelles internes de clocher et de survie.

Dans cette crise ivoirienne, Laurent Gbagbo a été considéré comme une victime, tous les coups portés par la France et ses pantins locaux contre lui ont été ressentis comme des coups portés contre la nation ivoirienne, de Marcoussis aux affrontements devant l’esplanade de l’hôtel ivoire. Cela lui donne plus de responsabilités que les autres au plan morale, mais cela ne lui donne pas plus de légitimité que les autres prétendants à la magistrature suprême de ce pays malade qu’est la Côte d’ivoire.

S’il veut gouverner la Côte d’Ivoire, il doit apprendre à voir loin, en commençant par voir ce qui est devant lui, c’est à dire apprendre à régler les problèmes en amont en s’appuyant sur les ivoiriens pour sortir le pays du tribalisme, du régionalisme, des clivages ethno politiques, ethno sociologiques et ethno religieux. Gouverner, c’est prendre soin du bon état et de la bonne marche du fonctionnement de l’Etat.

Ce n’est pas les changements de chemises en basin, de chemises en pagne, de chemises en jeans mélangée Kita, ou de chemises Kita mélangé au flanelle ou à la gabardine, le président de la République n’est pas un présentateur de mode ni un prédicateur encore moins un pasteur évangélique.

Laurent Gbagbo, et son FPI doivent sortir de la surface et du superficiel pour privilégier le fond, du contenant pour sauver le contenu, de la forme pour se concentrer sur le fond et des improvisations habituelles pour affronter les vrais problèmes des ivoiriens. C’est à ce prix qu’ils auront par les urnes la confiance de la nation ivoirienne.

Dr Allassane Dramane Ouattara :

Dans la vie politique, l’acharnement contre un homme peut enfoncer et souiller considérablement l’image d’un pays. Dans les moments forts de l’affaire Ouattara, nous fumes de ceux qui ont exposé publiquement que le
Dr Allassane Dramane Ouattara, est un ivoirien, avec tous les droits et devoirs liés à cette nationalité.

De même que la Chine ne nommera jamais un indien comme son premier ministre, l’Ethiopie non plus ne nommera jamais un Algérien comme premier ministre de son gouvernement. La Turquie non plus de nommera jamais un Grecque comme premier ministre à Ankara.

Personne ne peut imaginer un ghanéen premier ministre du Niger. La Côte d’Ivoire ne pouvait donc pas nommer un Burkinabé comme son premier Ministre. contester aujourd’hui la nationalité ivoirienne au Dr Allassane Dramane Ouattara, est non seulement ridicule, mais injustifiable devant le droit et le bon sens.

Sur la base de ce principe simple de cohérence qui existe sur la terre. Nous disons ici avec sérénité que le Dr Ouattara, a été premier ministre de la République de Côte d’Ivoire, il est ivoirien et notre position a été confirmé par une des résolutions du Forum ivoirien de réconciliation nationale.

Cela étant dit le Dr Ouattara doit apprendre qu’en politique la patience est la meilleurs des attitudes. La politique est un domaine de la vie ou se précipiter est la meilleure façon de se fragiliser et d’hypothéquer son propre avenir. De tous les politiciens ivoiriens, ADO est celui qui a eu trois grandes chances de sauver la Côte d’Ivoire. Il a dilapidé ses chances car il n’a pas su voir loin.

La première fut les manœuvres dilatoires qu’il a orchestré au sommet de l’Etat à la mort du Président Houphouët-Boigny, le 7 décembre 1993 il savait très bien qu’en cas de vacances du pouvoir par décès du président de la République, c’est le président de l’assemblée nationale qui assure l’intérim de la présidence de la République.

Ce type de disposition existe au USA, ou dès la mort constaté du président Kennedy le 22 novembre 1963 à dallas le Vice-président Lyndon Bob Johnson, prêtait serment immédiatement comme le président des USA. En France il n’y a pas eu de manœuvres dilatoires à la mort du président Pompidou. Car les dispositions de la constitution font du président du Sénat M. Alain Poher, l’homme qui doit assumer la fonction présidentielle en cas de décès du chef de l’Etat.

Pourquoi ces choses simples qui existent partout deviennent compliqués chez nous ? pourquoi nos peuples africains doivent-ils faire les frais des ambitions personnelles des uns et des autres ? Si ADO avait accepté les dispositions constitutionnelles, il serait un recours indispensable pour les ivoiriens devant la médiocrité de l’insignifiant Henri Konan Bédié. Ce fut la première chance ratée.

La seconde chance dilapidée est sans aucun doute son refus de participer aux dernières élections législatives ivoiriennes. Le résultat fut désastreux car c’est ce parlement qui siège encore aujourd’hui, c’est ce parlement qui a court-circuité les accords de Linas Marcoussis.

ADO doit apprendre qu’en politique, laisser la chaise vide est la pire des politiques. C’est une attitude de vide politique toujours contre productive. Si son parti le RDR avait participé aux législatives, il aurait pu envoyer suffisamment de députés au parlement pour modifier la loi électorale sans recourir à une guerre stupide et insensée qui a plongé le pays qu’il veut gouverner dans un bain de sang inutile.

La troisième chance, est son refus de se désolidarisé de la rébellion. Lorsque les rebelles ont dit publiquement qu’ils avaient pris les armes pour que ADO soit le président de la Côte d’Ivoire, il aurait du démentir fermement tous liens avec eux. Mais ses rencontres avec les rebelles et les exigences de la rébellion qui coïncident curieusement avec les revendications de son parti.

Sans oublier l’appel fait par ADO depuis la tribune du dernier congrès du RDR, pour que les membres de la rébellion rejoignent son parti. Tout cela fait dire aux ivoirien qu’ADO est à la base de la rébellion et de la guerre sanglante que le pays a connu. Nous constatons, chez lui une précipitation dans les actes, un manque d’analyse dans les stratégies à long terme et surtout une méconnaissance des ivoiriens.

Nous lui rappelons ici que lorsque le Colonel Antonio Tejero, avait pris les armes en attaquant le parlement espagnole le 23 février 1981, les militaires rebelles se proposaient de sauver la monarchie espagnole, c’est donc en tenue de capitaine général de l’armé espagnole que le Roi Juan Carlos de Bourbon y Bourbon est apparu à la télévision, pour rejeter ces minables puschistes avec fermeté, et inviter l’armée espagnole et les nostalgiques du franquisme à respecter l’Etat de droit, la transition démocratique, le royaume d’Espagne et sa constitution.

C’est ce jour là que tous ceux qui en Espagne n’étaient pas monarchistes ont basculé dans le camps de la monarchie en reconnaissance pour ce Roi démocrate qu’est Juan Carlos 1er. C’est ce jour là que les espagnols ont découvert la vrais dimension de ce monarque homme d’Etat de son temps et sincèrement amoureux de son pays. Allassane Ouattara à raté une belle occasion similaire d’avoir la reconnaissance des ivoiriens, pour le reste de sa vie.

Sa propension à crier sur tous les toits qu’il est majoritaire, que les autres sont incompétents, qu’il va normaliser les relations avec la France, qu’il n’y a que lui pour bien gérer la Côte d’Ivoire, le fait de lier son destin à son parti, le fait aussi qu’il ne se voit dans aucune autre fonction que celle de président de la Côte d’Ivoire, fait de lui celui qui souffrira le plus en cas d’échec électoral.

Ses amitiés dans les milieux d’affaires français font de lui un des pions de la France dans le marigot politique ivoirien. Les ivoiriens ne lui pardonneront jamais la privatisation des entreprises nationales de l’eau et de l’électricité au groupe français Bouygues sans appel d’offre. Quand ses compatriotes disent qu’un vrais ivoirien n’aurait pas fait une chose pareille, c’est de cela qu’il s’agit.

<< Le jours viendra ou je frapperais ce gouvernement moribond et il tombera comme un fruit mure.>> Cette phrase prononcé par ADO, est constamment répété par les ivoiriens qui voit en lui le promoteur du coup d’Etat de 24 décembre 1999, qui déséquilibra le pays au nom de son ambition personnelle. Il avait aussi promis dans une déclaration de rendre la Côte d’Ivoire ingouvernable et nous y sommes.

Les ivoiriens n’aiment pas qu’on profère des menaces contre eux. Ils méprisent celui qui porte la menace sur la place publique. Si le Dr Ouattara veut diriger un jour la Côte d’Ivoire, il doit sortir des menaces, des assignations ethnico politiques et ethnico religieuses pour apprendre qu’en politique on ne force pas le passage, on crée les conditions d’une adhésion populaire porteuse d’un projet qui permet de contourner les difficultés.

Après tout le général De Gaulle n’est-il pas revenu au pouvoir en 1958, grâce à sa patience, aux l’incohérences de la IVe République et à la versatilité de la classe politique de son temps. C’est en gagnant les cœurs et les esprits de ses compatriotes que le Dr Ouattara pourra aider à la reconstruction d’une Côte d’Ivoire juste, fraternelle, digne et prospère au profit de tous les ivoiriens. Toutes autres voies de sa part ne seront que souffrances et supplices pour tous les ivoiriens.

Ing. Seydou Elimane Diarra :

En politique, il faut jouer son propre jeu et nom celui des autres, car de jeux en jeux, vous courez le risque de vous retrouver sur la touche pour laisser jouer ceux qui détiennent les vrais cartes du jeu. Les ivoiriens seront toujours reconnaissant à l’ingénieur agronome Seydou Diarra, pour sa modération, pour la fonction de Premier Ministre sous la transition militaire chaotique, pour ses efforts de diplomate pendant le forum de réconciliation nationale.

Il n’y a personne en Côte d’Ivoire qui jettera la Pierre à ce musulman pieux que Houphouët-Boigny avait jeter en prison pour un complot imaginaire.
Premier ministre issue des accords humiliants de Marcoussis, il a sauver la Côte d’Ivoire en acceptant ce nid d’abeilles qu’était la primature à cette époque. Entre le marteau et l’enclume, il a avalé beaucoup de couleuvres. Sa faiblesse était de croire qu’en fin diplomate il pouvait ménager la chèvre et le choux.

Il voulait exercer les fonctions de l’exécutif ivoiriens sans être un élut de la nation. Il croyait aussi avec une sincérité déconcertante que les accords de Marcoussis pouvait apporter la paix à son pays. Ce fut une grave erreur d’appréciation. N’ayant pas les moyens de forcer les rebelles à désarmer, il a jeter l’éponge pour permettre aux autres de trouver d’autres voies de sortie de crise.

Actuellement en retrait de la vie publique, les ivoiriens le considèrent comme un homme qui a le sens de l’Etat et qui peu encore rendre service à leur pays en raison de sa connaissance des hommes, des régions et surtout de son sens de la mesure et de la conciliation.

Seydou Diarra, nous a apprit qu’en politique, ce n’est pas celui qui parle tout le temps qu’on écoute. Nous lui rendons hommage ici pour qu’il sache que sa modération, sa réserve et sa sérénité dans cette période difficile de la vie publique de son pays ont été apprécié par beaucoup de ses compatriotes.

Gouverneur. Charles Konan Banny:

En politique il faut composer avec l’opinion de son pays, le gouverneur Banny a manqué de modestie et d’humilité, il croyait que la caution de la France suffisait pour diriger la Côte d’Ivoire. Il était suspendu dans le vide sans le savoir. La Côte d’Ivoire de maintenant n’a rien à avoir avec les temps de papa Houphouët.

Durant son passage à la primature, il n’a pas pu poser des actes concrets pour créer une réelle confiance entre le président Gbagbo et la rébellion en vue d’amener les différents protagonistes vers un programme clair de désarmement permettant d’aller vers des élections, pouvant permettre au pays de retrouver une vie normal.

Son indifférence devant la tentative du groupe de travail international de dissoudre l’assemblée nationale de son pays reste pour les ivoiriens une grave erreur d’appréciation et fait de lui un homme acquit aux intérêts de la France contre son propre pays. Il est le genre de politicien que les ivoiriens ne veulent plus.

Ses liens ethniques et familiaux avec Houphouët-Boigny avaient fait de lui le Directeur national de la BCEAO et ensuite le gouverneur de cette banque centrale. Il doit retourner à la loi du mérite et de l’effort individuel pour retrouver la confiance des ivoiriens. Le parachutage clanique en politique est un couteau à double tranchants le gouverneur Banny l’a appris à ses dépends.

S’il veut revenir dans l’estime de ses compatriotes, il doit être d’abord et avant tout être un défenseur de la souveraineté et de l’indépendance de la Côte d’Ivoire. Être à plat ventre devant des intérêts extérieurs ne donnera aucun avenir à un homme politique digne de ce nom, dans la Côte d’Ivoire Post crise.

En adoptant des positions laxistes sur des questions relevant de l’intégrité du territoire nationale et de l’indépendance de la Côte d’ivoire, il a donné l’impression qu’il dépendait de Paris et non de ses compatriotes. Il s’est isolé dans une logique d’opposition au président Gbagbo, qui lui à jouer la constitution contre le premier ministre pour mieux le contourner. Et au finale, c’est sans lui que les accords de Ouagadougou ont été conclus. Il s’est retrouver la queue entre les jambes au milieu de la route sans destination.

Cette sortie minable doit être un cas d’école pour tous ceux qui veulent aller en politique non pour porter un projet pour leur pays, mais pour défendre des intérêts sordides et mesquins de la France, de ses coups tordus et de l’humiliation continue de nos pays africains.

Soro Kigbafori Guillaume :

La vie Politique nous enseigne que l’opportunisme peut être payant à une condition, qu’on en fasse pas un gagne pain et une règle applicable à volonté. Voilà un homme qui n’a pas terminé ses propres études, rentré en rébellion contre son pays et ses institutions.

Il a occupé plusieurs fonctions ministériels avant de devenir premier ministre de son pays. Son ascension fulgurante est un cas d’école aussi bien pour ses parrains qui ont du mal à le contrôler que pour ceux qui ont initié la rébellion avec lui.

Pour les ivoiriens, Soro Guillaume est un homme sans scrupule, accepter l’argent de l’étranger et prendre les armes contre son propre pays est une forfaiture. Nous lui rappelons, l’aventure malheureuse du Colonel Odumegwu Emeka Odjuku, le leader de la sécession biafraise au Nigeria entre mai 1967 et janvier 1970. de la fin malheureuse de Moïse Kapenda Tshombé, le chef du mouvement sécessionnistes Katangais, mort le 29 juin 1969 en prison à Alger.

C’est parce que Soro Guillaume a déjà échappé à un attenta à la roquette et à la kalachnikov, le 29 juin 2007 à Bouaké que, Nous lui rappelons s’il a encore de la mémoire, la fin tragique du Dr. Jonas Malheiro Savimbi, le président de l’UNITA angolaise, le plus vieux chef de rebelle africain, tué Le 22 février 2002 dans la province de Moxico dans le centre est de l’Angola.

Et si tous ces exemples ne lui suffisent pas, car il n’a pas terminé ses études universitaires, nous ajoutons imperturbablement, la mort le 15 décembre 1995 dans un accident d’avion de Mano Dayak, le chef de la rébellion touareg dans les massifs de l’Aïr au Niger. Ou simplement la fin tragique du Colonel John Garang, l’ancien chef de la rébellion du sud Soudan, qui était hier encore le vice-président de la République soudanaise dans un accident d’hélicoptère le 31 juillet 2005.

Il n’y a jamais eu de rebelles et de rébellions dans l’histoire africaine qui finissent bien, en apothéose avec l’adhésion et le consentement du peuple. Demandez à Fodé Sanko en Sierra Leone, demandez à Charles Ghankay Taylor, au Liberia. Demandez à l’abbé Augustin Diamacoune Senghor, le chef emblématique du mouvement séparatiste Casamançais au Sénégal. Décédé à l’hôpital militaire du Val-de-Grâce le 13 janvier 2007 à Paris en France.

Demandez enfin à Pierre Mulélé, dans le Zaïre de Mobutu et il vous dira mieux que nous comment, son nez, ses yeux, ses membres et ses parties génitales furent arraché alors qu’il était encore vivant le 03 octobre 1968 au camp militaire Kokolo de Kinshasa, une torture inimaginable, que la France, la Belgique et les USA n’ont jamais condamné.

On peut évoquer ici, en parallèle le destin tragique de Mulélé et celui de l’incorruptible Robespierre, le plus pure de tous les acteurs de la révolution française. Son échec est patent, puisque sa vie se termine sur l’échafaud et que là aussi son pouvoir tombe aux mains de ses adversaires les plus corrompus. Mais son message politique continue de féconder le courant de radicalisme révolutionnaire.

L’histoire humaine nous enseigne que même quand une rébellion parvient au pouvoir elle est toujours sur le qui-vive, car elle sait à l’avance qu’il y aura toujours des forces centrifuges qui se préparent dans le pays pour la déloger du palais présidentiel. Goukouni Oueddei, Hisseine Habré et Idris Deby Ithno au Tchad ne nous démentiront pas sur ce point.

L’ensemble de toutes ces preuves, nous permettent de dire ici avec aisance que ceux qui ont choisi la violence comme solution en Côte d’Ivoire, ont fait la plus grande erreur de leur petite vie minable qui portera pendant longtemps la conscience d’une forfaiture dans laquelle des hommes, des femmes et des enfants innocents ont perdus la vie, et tout cela pour finir comme premier ministre d’un Laurent Gbagbo dont hier encore on réclamait le départ.

C’est à cause de cette rébellion, qu’au lieu de cinq ans Laurent Gbagbo, se trouve au palais présidentiel d’Abidjan depuis le 26 octobre 2002 jusqu’à nos jours. La Côte d’Ivoire est un pays qui aime rappeler sur la place publique, le passé des hommes qui veulent guider le destin des ivoiriens.

Soro Guillaume sait qu’il n’a plus d’avenir en Côte d’Ivoire. Il est pressé pour que les élections aboutissent à la désignation d’un résultat juste et transparent. Afin de vivre pour son compte dans un pays voisin et jouir des sommes amassées par le casse des banques et autres établissements financiers de la zone assiégée, avec la complicité tacite des soldats français et de la force française d’occupation, Licorne, mais d’ici là tout peut basculer.

Conclusion

Les ivoiriens continuent de dire que la France a soutenue un coup d’Etat foireux contre leur pays, ils estiment qu’après avoir allumé le feux la France a voulu jouer au pompier en imposant aux ivoiriens les humiliants accords de Linas Marcoussis. Ils disent avec ressentiment que la France veut choisir à leur place celui qui doit diriger la Côte d’Ivoire.

Nous disons ici que ceux qui pensent faire cela en Côte d’Ivoire, se trompent d’époque, cela n’est pas faisable après les luttes patriotiques des ivoiriens ce sera une erreur désastreuse, si la France s’amuse à vouloir imposer aux ivoiriens un homme de son choix. les exemples existent en Afrique de chefs d’Etats à plat ventre devant la France.
La vie nous a montré les limites d’un tel choix, au Gabon, au Cameroun, au Togo, au Congo, au Tchad ou en République Centrafricaine. Nos pays souhaitent un partenariat loyal et une amitié sincère avec la France, mais nos pays africains ne veulent plus être une chasse gardée de la France ou des partenaires exclusifs et inconditionnels de la France, encore moins des agents français, des laquais comme le furent Mobutu et le Shah d’Iran pour la France et les USA, avec l’errance, la fin malheureuse et minable que nous avons retenu d’eux.

Observez bien les anglais, ils coopèrent avec tous nos pays africains, sans vouloir décider pour nous. Ils ne cherchent pas à mettre un homme de leur choix à la tête de la Zambie, du Ghana, du Malawi ou du Nigeria. Un tel comportement serait perçu comme du racket par l’opinion anglaise. C’est vers cette voie que la France doit revenir pour reconstruire la confiance avec l’Afrique.
Les combats que les ivoiriens ont mené nous enseignent : qu’il n’y a pas d’exemple dans l’histoire de pays dominés qui ont réussi leur développement, ou dont le plein épanouissement national à été l’œuvre d’un autre pays. C’est grâce au pouvoir d’autodétermination conféré par l’indépendance qu’un peuple retrouve la libre disposition de lui même et peut alors s’organiser de manière à bâtir une économie, une culture, une nation à son service.

Voilà pourquoi ils revendiquent la deuxième indépendance de leur pays la Côte d’ivoire, afin de briser le carcan étouffant des séquelles du néo-colonialisme français ringard, affairiste avec son cortège de barbouzeries qui ont profondément vicié les relations franco africaines.

Les différents reports successifs du scrutin électoral ivoirien, doivent donner du temps aux ivoiriens de régler les nombreux problèmes qui se posent en amont du scrutin : la reconstitution des registres d’Etat civils détruits ou perdus dans la zone assiégées, l’identification des votants dans un pays qui porte encore les stigmates de la violence, la confection des listes électorales crédibles, la distribution des cartes d’électeurs, la campagne électorale et l’organisation matérielle du scrutin ainsi que la convocation du corps électoral.

Tous ceux qui peuvent accompagner le processus électoral et permettre l’avènement d’un pouvoir non contesté seront les bienvenus. Dans cet optique, nous connaissons déjà la position de la France, elle est exactement comme les USA devant la crise Nicaraguayenne.

Les USA qui avaient soutenus la rébellion des contras et voulaient des élections démocratiques en souhaitant la victoire des anti-sandinistes. Nous connaissons la suite, la CIA finança massivement l’élection de Violeta chamorro, cela n’empêcha pas Daniel José Ortega et les sandinistes de revenir au pouvoir par les urnes le 10 janvier 2007 à Managua.

La France doit comprendre que le patriotisme, c’est aussi mourir pour des idées ainsi que ses propres idées et surtout pour son attachement à la nation. Le nationalisme prend facilement le masque honorable du patriotisme. L’attachement à la patrie, aux valeurs et aux meurs de la communauté nationale, la fierté d’une histoire et d’une culture, sont sans doute parmi les sentiments les plus naturels et les plus nobles de l’individu.

Il est normal que la France respecte cela chez les ivoiriens et les peuples africains. La France doit renoncer à s’approprier la nation ivoirienne, car elle est moralement disqualifiée pour ne pas avoir voulu se démarquer à temps de ses dictatures clientélistes et des génocidaires rwandais.

Les patriotes ivoiriens veulent s’approprier la nation, nous leur disons ici qu’il est dangereux pour la paix et la prospérité du pays de dresser le peuple contre les étrangers. mais les intérêts étrangers ne doivent pas prendre non plus le pas sur les intérêts des ivoiriens et de la Côte d’Ivoire.

C’est en méprisant et en ignorant ces choses simples que les experts de l’Élisée et du quai d’Orsay ont enfoncer et fait sans le savoir de la France un protagoniste de la crise ivoirienne, qui est aujourd’hui une crise franco-ivoirienne. Merci de votre attention.

Dr Serge-Nicolas NZI
Chercheur en communication
Directeur du centre africain d’études stratégiques
CP. 66 VEZIA-LUGANO
CH-6943 SUISSE, tel. 004179.246.53.53
  pourqoui
  ( 22 Février 2008 21H50 )
monsieur Z.B qu'est que vous allez faire a la chaine telesud 3A.c'etait nulle l'emission vraiment.le debat zero.au bout de 10 minutes ont zape.
  Nos nouveaux aventuriers...
  ( 19 Février 2008 23H16 )
Quand cessera t'on de considérer l'Afrique comme un terrain de jeu (cf. le Paris Dakar), comme une réserve de matières premières (cf. l'uranium entre autres), comme une annexe de gouvernements étrangers (cf. la France, la Chine, les USA, ...).... Bref, quand laisserons nous les Africains s'occuper de leur continent sans se sentir obligé d'y fourrer notre nez occidental ou asiatique ?... au choix.
  ID
  ( 15 Janvier 2008 15H23 )
QUI SE CACHE DERRIER CE DOSSIER???

  id
  ( 15 Janvier 2008 15H21 )
soyons prudent et attendons le jugement DU 28 JANVIER 2008
NOUS Y SERONT TOUS AVEC LE COLLECTIFS DE 103 ENFANTS TCHADIENNES.
SI LA PEINES EST REDUIT A MOINS DE 8 ANS NOUS DEVRONT FAIRE APPEL IMMEDIATEMENT RESTONS VIRGILANT
NOUS NE POUVONS PLUS BAISSEZ LES BRAS VIS A VIS DES NEGRIERS DU 21 SIECLES QUI PARLENT A NOTRE PLACE .

ATTENDONS CE JUGEMENT
  les 103 enfants devraient servir des essais cliniques
  ( 12 Janvier 2008 14H42 )
tout ceux - ci n'est que le theatre des gros negriers.

la preuves ils veulent avoir leurs part de gâteaux sur le petrole soudanais maintenant ce sont les militaires Français qui vont allés faire la guerres pendant que les noires vont se tués.
les insdustrielles vont volés le pétroles le shéma est le même partout en afrique francophones ; ensuite il aura les humanitaire que seront dans les points stratégique avec la populations comme cela ils servir de cobaille humain
ensuite ils viendront vous dire rentées chez vous sale négre..
et les chefs d'etats africains placés au pouvoir par la dst ils continueront à vous volés les bois les pétroles les essais clinique.
merci aux africains qui croient encore la colonisation.
  françafrique
  ( 11 Janvier 2008 20H47 )
Monsieur Kouchner a t-il dit mot sur cette triste affaire? Les idéalistes de gauche de l'Arche de Zoé témoignent d'une bien triste conception de l'Humanisme, une conception intimement liée à la notion d'abus. Sachez que je trouve le silence du "French doctor" déplorable, et les discours de Monsieur Sarkozy en Afrique sur le ton "mes petits Africain, je vais vous expliquer" en porte à faux avec les préntendues ambitions du personnage. Odieux. Abject. Il y a quelque chose que je deteste plus que tout, c'est cette logique de pillage éhonté des faux-chevaliers blancs. Pillage des ressources, pillage du travail, pillage des êtres humains, pillage d'une main d'oeuvre bon marché sous couvert de bonnes intentions, toujours pour des intérêts biens particuliers. Le grand amoureux de l'Afrique qu'est Monsieur Chirac s'est t-il manifesté? Non. L'Afrique est mise au Musée. Ne laissez pas partir les plus intelligents d'entre-vous! Qu'il servent à faire de l'Afrique un continent libre, en paix et en intelligence! pkd, Paris.
  Arche des Crus Zoé
  ( 09 Janvier 2008 21H10 )
Avez-vous vu l'émission "Pièces à conviction" sur France 3 qui a diffusée dimanche soir le reportage de la journaliste qui accompagnait l'Arche au Tchad suivi d'une excellente contre-enquête faite dans ce pays sur les lieux du "crime"?

Il est dommage que la journaliste n'aie pas laissé (?) la tv diffuser son émouvant reportage avant le procès car c'est un document à charge contre ces barbouzes de l'humanitaire. C'est accablant. Dire qu'avec tout ces documents plus celui de M6 certains continuent à soutenir ces gens et leur gourou comme la dame du Collectif des familles qui continue à nier l'évidence comme si elle avait subi un lavage de cerveau...

Certaine questions demeurent, que savait-on en haut lieu? Le nom de NS a été cité par Breteau, affabulation ou réalité?
 
  ( 30 Décembre 2007 20H44 )
quelles leçons tireront les africains de cette histoire , aucune.
Puisque nous sommes pacifistes, lol et bien des fois je prefere etre comme les arabes dont les occidentaux ont peur car ils ne se laissent pas marcher sur les pieds,mais nous les noirs nous sommes des couilles molles.
Deby ,biya, bongo , sassou nguesso, compaoré vous brulerez en enfer.
Ces chiens ne pensent meme pas à leurs peuples.
apparemment la francafrique a encore de beaux jours devant elles
  Verification faite
  ( 29 Décembre 2007 15H43 )
L'article 29 contient bien le terme de transfèrement en cas de peine d'emprisonnement ou de peine plus grave. Or il s'agit de condamnation aux travaux forçés. Donc la même peine ne pourra pas s'appliquer, il ne s'agit pas dès lors d'un simple transfèrement.
  Citation contre Accord judiciaire?
  ( 29 Décembre 2007 15H32 )
La citation de M. Adotevi dont nous avons publié l'article sur Afrikara ouvre à la possibilité de l'extradition qui n'est pas un simple transfèrement. Le mot transfèrement d'ailleur ne figure pas que je sache dans l'Accord judiciaire de 1976 et il n'est pas synonyme immédiat d'extradition. Si l'extradition est évoquée et donc possible elle est contrariée nettement par l'article 49 C. La citation de M. Adotavi n'a pas pour but de se substituer à l'Accord mais appuie notre raisonnement. Le principe d'une possibilité d'extradition n'est pas exclu simplement il est en l'espèce rendu inopérant par les dispositions même dudit accord. ce qui explique que les autorités françaises n'aient pas mentionné le terme extradition et laisse à penser qu'il s'agit d'un transfert de lieu de détention. Alors que la nature de la peine ne sera pas la même.
  citation incomplète
  ( 29 Décembre 2007 14H34 )
Citation incomplète



Au paragraphe 4 de votre article, vous faites le rappel d’un propos extrait d’une précédente publication de Monsieur Armand ADOTEVI. Pour ma part, j’ai découvert et lu l’article de Monsieur Armand ADOTEVI intitulé -Afrique empire colonial perpétuel- sur le site Internet letogolais.com qui sans doute a repris et diffusé sur son site un article qui lui a paru intéressant.


Or, le rappel que vous faites, paraît incomplet puisque je note que Monsieur Armand ADOTEVI indique également dans son article, je cite : « Je lis à l’article 29 de l’Accord que l’extradition (transfèrement) d’un ressortissant de l’une ou l’autre Partie État contractante est possible si le ou les mis en cause est ou sont d’une part, définitivement condamnés et d’autre part, sous réserve du consentement du ou des mis en cause. En l’état de l’instance pendante, la Partie État Française procède par appréciation fallacieuse de la disposition contractuelle dont s’agit ». Fin de citation.


La possibilité d’une extradition (transfèrement) des Français après leur condamnation définitive fut donc clairement évoquée par Monsieur Armand ADOTEVI dans son article.



  id
  ( 29 Décembre 2007 14H12 )
ils nous ont eu les colons FRANCAIS

MERCI AUX COLONS
»Ajouter votre commentaire«


Commentez cet article
  Nom*   
  E-mail :  
  Sujet :  
   
  Message*  
   
  Votre humeur  
Neutre Idée Question Etonné(e)
Trop drôle Mort(e) de rire Content(e) Clin d'oeil
Attristé(e) Pas content Triste Confus
Dubitatif Cool(e) Honteux Surpris(e)
abo

 
  Copyright © Afrikara.com . Tous droits réservés. R&eacute;alisation <a href="http://www.sakini.com" target="_blank" alt="Toute la Martinique" class="menu">SaKiNi.Com &reg;</a>